• Geoffrey Rivière

Le Petit Guide des Compléments Alimentaires

Dernière mise à jour : 4 janv.

Voilà un sujet qui fait fureur dans les salles d'entrainement aujourd'hui.


Avant dans le domaine de l’entraînement, l’important était les mots comme volonté, effort, rigueur... Maintenant, c’est Whey, BCAA, Créatine.

Même si les compléments alimentaires peuvent être des alliés précieux dans certains cas, ils sont néanmoins très souvent mal utilisés. Il y a tout un tas d’effets indésirables possibles quand on utilise des compléments. Et dans bien des cas, aucun effet du tout.

Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de nutriments, c’est-à-dire de vitamines et de sels minéraux, de substances à but nutritionnel ou physiologique, ou de plantes et de préparations de plantes qui ont pour but de pallier les carences du régime alimentaire d’une personne.

Les mauvais dosages, le mauvais chronométrage, la mauvaise qualité des produits utilisés, les interactions et la synergie entre les produits… Ce sont tous des facteurs qui peuvent influencer l’efficacité et l’absorption.

Tout le monde cherche la potion magique...



Quels sont les compléments alimentaires efficaces?


Pour commencer, si vous n’avez pas beaucoup d’argent, mais que vous voulez de gros résultats, concentrez-vous pour que votre programme d’entraînement soit le plus efficace possible, que votre récupération entre les séances soit optimale et que votre alimentation soit riche en fruits et légumes.


Pour ceux ayant un budget, l’achat de compléments de qualité est primordial. En effet, il existe de nombreux compléments inefficaces, voire dangereux. Il vaut mieux donc ne pas mettre n’importe quoi dans son corps. Le célèbre Michaël Gundill disait:

« Personne n'aurait l'idée de pisser dans le réservoir de sa Ferrari, alors pour le corps s'est pareil! »

Le choix d’utiliser tel ou tel produit dépendra de votre objectif et de vos carences.

Un complément comme son nom l’indique est là pour combler une carence. Quelqu’un qui ne mange pas de protéine aura un intérêt certain à prendre de la Whey, alors que si j’en mange à chaque repas/collations je n’en aurais peut-être pas besoin…


Certains compléments sont utiles pour la performance, d’autres pour la prévention des blessures, la santé digestive, d’autres pour optimiser la chimie du cerveau…

Nous allons classer les compléments en 8 catégories et voir les différents produits les plus populaires et étudiés disponibles sur le marché.


ATTENTION! Avant toute prise de compléments alimentaires, vérifier auprès de votre pharmacien les possibles interactions avec vos médicaments ou les contre-indications. N’oubliez pas que les compléments ne sont qu’une aide et en aucun cas la solution miracle, à moins que cela ne soit des produits illégaux, avec un grand risque d’effets secondaires...



Les compléments alimentaires pour le sportif:

  • Whey : c’est une source de protéines de haute qualité bien absorbée qui est très utile pour atteindre des objectifs protéiques quotidiens ciblés. Ses avantages s’étendent aux avantages de l’augmentation de l’apport en protéines en général, tels que l’augmentation du gain musculaire en conjonction avec un entraînement en résistance, la limitation de la perte musculaire pendant les régimes hypocaloriques et la limitation modeste du gain de graisse pendant les périodes d’apport calorique excessif. Ces effets ne sont pas exclusifs aux protéines de lactosérum, mais elles seront probablement plus efficaces que la plupart des autres sources de protéines par gramme. Les apports en protéines varient en fonction de l’individu et de l’objectif et se situe entre 0.8 à 2.2gr/kg de poids corporel

  • Créatine : le principal avantage de la créatine est une amélioration de la force et de la puissance lors des exercices de résistance. À cette fin, la créatine est bien documentée et les effets sont assez notables pour un supplément. Lorsqu’elle est utilisée en conjonction avec un exercice de résistance, la créatine peut augmenter légèrement la masse maigre. Il a également été testé pour la capacité de course anaérobie dans de nombreuses études, dont les résultats sont assez mitigés, mais suggèrent généralement une légère amélioration des performances. Bien que la créatine ait été beaucoup moins étudiée pour les performances cognitives, elle peut avoir des avantages dans certains contextes. Une réduction de la fatigue mentale a été observée dans divers scénarios tels que l’activité mentale exigeante, la privation de sommeil et les lésions cérébrales traumatiques. La créatine peut améliorer la mémoire de travail, bien que probablement seulement pour les personnes ayant des niveaux de créatine inférieurs à la moyenne, comme les végétariens et les personnes âgées. Nous avons besoin de plus de recherche dans ces domaines et d’autres mesures cognitives avant que la créatine puisse être considérée comme efficace. Le monohydrate de créatine peut être complété par un protocole de chargement. Pour commencer le chargement, prenez 0,3g par kilogramme de poids corporel par jour pendant 5 à 7 jours, puis suivez avec au moins 0,03 g / kg / jour pendant trois semaines (si cyclisme) ou indéfiniment (sans phases de chargement supplémentaires).

  • Caféine: La caféine provient des grains de café, mais elle peut également être synthétisée en laboratoire. Il a la même structure que ce soit dans le café , les boissons énergisantes , le thé ou les pilules. La caféine est un puissant stimulant et elle peut être utilisée pour améliorer la force physique et l'endurance. Il est classé comme nootropique car il sensibilise les neurones et fournit une stimulation mentale. La consommation habituelle de caféine est également associée à un risque réduit de maladie d'Alzheimer, de cirrhose et de cancer du foie. Le principal mécanisme de la caféine concerne les récepteurs antagonistes de l'adénosine. L'adénosine provoque une sédation et une relaxation lorsqu'elle agit sur ses récepteurs, situés dans le cerveau. La caféine empêche cette action et provoque la vigilance et l'éveil. Cette inhibition de l'adénosine peut influencer les systèmes dopaminergique, sérotoninergique, acétylcholine et adrénaline. La consommation habituelle de caféine conduit à la tolérance. Cela signifie que les effets de la caféine seront diminués, souvent au point que le seul avantage qu'un utilisateur éprouve est l'effet anti-sommeil de la caféine. Il s'agit d'une tolérance «insurmontable», ce qui signifie que plus de caféine ne la surmontera pas. Une pause d'un mois sans caféine réduira la tolérance. Les dosages de caféine doivent être adaptés aux individus. Si vous êtes nouveau dans les suppléments de caféine, commencez par une dose de 100 mg. En règle générale, 200 mg de caféine sont utilisés pour brûler les graisses, tandis que des augmentations aiguës de la force se produisent à des doses plus élevées, 500 mg et plus. Les chercheurs ont tendance à utiliser une gamme de doses de 4 à 6 mg / kg de poids corporel.

  • BCAA : Les acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA) font référence à trois acides aminés: la leucine, l’isoleucine et la valine. Pour les personnes ayant un faible apport en protéines alimentaires, la supplémentation en BCAA peut favoriser la synthèse des protéines musculaires et augmenter la croissance musculaire au fil du temps. La supplémentation peut également être utilisée pour prévenir la fatigue chez les athlètes novices. La supplémentation en BCAA empêche une baisse sérique des BCAA, qui se produit pendant l’exercice. Une baisse du sérum entraînerait normalement un afflux de tryptophane dans le cerveau, suivi d’une production de sérotonine, ce qui provoque de la fatigue. Les BCAA sont importants à ingérer quotidiennement, mais de nombreuses sources de protéines, comme la viande et les œufs, fournissent déjà des BCAA. La supplémentation n’est pas nécessaire pour les personnes ayant un apport en protéines suffisamment élevé (1 à 1,5 g par kg de poids corporel par jour ou plus).

  • Maltodextrine : La maltodextrine peut permettre aux pratiquants de sports de force et aux autres athlètes de garder un taux de sucre stable, et/ou de regagner rapidement des calories après un entraînement, en limitant le risque de déshydratation, car la maltodextrine demande moins d’eau pour sa digestion que les autres glucides. Certaines études indiquent par ailleurs que des suppléments de maltodextrine pourraient aider à maintenir une bonne puissance anaérobique au cours de l’exercice. Pour les personnes sujettes aux hypoglycémies, elle peut également être utile, car elle provoque une remontée rapide du taux de sucre sanguin.



Les compléments alimentaires pour le Système immunitaire:

  • Vitamine D3 : La vitamine D est une vitamine essentielle liposoluble (qui se mélange avec les graisses) que notre peau synthétise lorsqu’elle est exposée au soleil. Cela nous profite à bien des égards, au niveau de la santé des os et des dents (grâce à l’augmentation de l’utilisation du calcium et du magnésium), de l’augmentation de la testostérone et des performances, de la diminution de la masse grasse et une amélioration de l’humeur. Les dosages varient habituellement de 400 à 5000UI/jour selon vos besoins et votre exposition au soleil.

  • Vitamine C : La vitamine C est une vitamine essentielle aux propriétés antioxydantes. Il est fréquemment complété pour conjurer le rhume (bien que son efficacité soit encore discutable selon certains spécialistes), pour augmenter l’absorption du fer, aider le corps à fabriquer du collagène et pour d’autres problématiques comme la goutte, les maladies cardiovasculaires, le cancer, etc. Les dosages varient habituellement entre 1000 à 2000mg/jour selon son âge.

  • Zinc : Le zinc est un minéral essentiel impliqué dans de nombreuses enzymes. Il joue un rôle antioxydant, pour la fonction cérébrale et le système immunitaire, parmi de nombreux autres rôles biologiques. Le zinc est le plus souvent pris pour réduire la fréquence des maladies et soutenir des niveaux optimaux de testostérone. Les dosages recommandés habituels sont entre 15 à 30mg/jour (ne pas dépasser 50mg) de bisglycinate (ou citrate) de zinc.

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Glutamine : Un acide aminé conditionnellement essentiel qui semble bénéficier à l’organisme comme supplémentation en cas de carence (végétaliens, végétariens à faible apport laitier) ou pendant un exercice d’endurance prolongé. Il est généralement présenté comme un constructeur de masse musculaire, mais il n’a pas été prouvé qu’il améliore la construction musculaire chez les individus en bonne santé (néanmoins, il apporte cet effet aux grands brulés ou aux victimes du SIDA). Anecdotique, mais signalée pour réduire les envies de sucre. Les dosages recommandés habituels sont entre 5 à 10gr/jour.

  • Oméga-3 : L’huile de poisson est une source d’acides gras oméga-3. Il réduit les triglycérides, mais ne semble pas affecter le taux d’événements cardiovasculaires. Il semble notamment réduire les symptômes de la dépression et améliorer certaines conditions inflammatoires douloureuses. Plus l’EPA et le DHA sont apportés par le régime (en consommant beaucoup de nourriture riche en Oméga-3), moins la supplémentation est nécessaire. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 1000mg/jour, mais peuvent tripler dans certains cas. Il peut être avantageux de garder le produit au frais et à l’abri de la lumière.

  • Échinacée : Echinacea purpurea est une herbe couramment utilisée en réponse ou quotidiennement pour la prévention du rhume. Les doses courantes sont prises jusqu’à 300 mg trois fois par jour (900 mg par jour) et 500 mg trois fois par jour (1 500 mg par jour).

  • Probiotiques : Les probiotiques sont des micro-organismes utiles qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles, de renforcer le système immunitaire, d’aider à la digestion des aliments, atténuer les symptômes de l’intestin irritable, prévenir et traiter la diarrhée, etc. Étant donné la variété des probiotiques et des dosages utilisés au cours des études cliniques, il est impossible pour l’instant de suggérer une posologie. Cela varie au cas par cas.



Les compléments alimentaires pour la douleur et la mobilité :

  • Oméga-3 : L’huile de poisson est une source d’acides gras oméga-3. Il réduit les triglycérides, mais ne semble pas affecter le taux d’événements cardiovasculaires. Il semble notamment réduire les symptômes de la dépression et améliorer certaines conditions inflammatoires douloureuses. Plus l’EPA et le DHA sont apportés par le régime (en consommant beaucoup de nourriture riche en oméga-3), moins la supplémentation est nécessaire. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 1000mg/jour, mais peuvent tripler dans certains cas. Il peut être avantageux de garder le produit au frais et à l’abri de la lumière.

  • Glycine : La glycine est un acide aminé et un neurotransmetteur. Il peut jouer un rôle à la fois stimulant et dépressif dans le cerveau. La supplémentation peut améliorer la qualité du sommeil et à un effet sur l’hormone de croissance (donc une perte de poids), favorise la synthèse du collagène (donc une aide pour les articulations et pour les rides), augmente la formation de créatine (donc prise de force) et peut aider à améliorer la sensibilité à l’insuline. La glycine, selon certaines recherches permet à nos hormones de croissance d’être suffisamment élevées pour permettre la cicatrisation, la croissance et la longévité tout en les empêchant d’être trop élevées et de favoriser le cancer et la dégénérescence. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 0,8gr/kg/jour.

  • Collagène : Le collagène de type II (CII) est un peptide et un composant du cartilage articulaire. Son ingestion orale semble réduire l’auto-immunité au CII du corps, entraînant moins d’inflammation dans les cas d’arthrose et de rhumatismes et des avantages pour la santé des articulations. Le collagène hydrolysé est pris à des doses d’environ 10 g par jour (pendant un repas) pour la santé de la peau et certains avantages pour les articulations. Le collagène non dénaturé est pris à une dose plus faible d’environ 40 mg une fois par jour pour le traitement de l’arthrose et de la polyarthrite rhumatoïde (à jeun avant le petit déjeuner).



Les compléments alimentaires pour l’Énergie et la libido :

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Zinc : Le zinc est un minéral essentiel impliqué dans de nombreuses enzymes. Il joue un rôle antioxydant, pour la fonction cérébrale et le système immunitaire, parmi de nombreux autres rôles biologiques. Le zinc est le plus souvent pris pour réduire la fréquence des maladies et soutenir des niveaux optimaux de testostérone. Les dosages recommandés habituels sont entre 15 à 30mg/jour (ne pas dépasser 50mg) de bisglycinate (ou citrate) de zinc.



Les compléments alimentaires pour l’esthétique et la perte de gras :

  • Chrome : Le chrome est un minéral essentiel. Il régule le métabolisme du glucose et la sensibilité à l’insuline. Supplémenter plus de chrome que le corps n’en a besoin ne produit pas de résultats fiables, mais il peut être associé à des avantages mineurs pour les diabétiques. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 35µg/jour pour les hommes et 25µg/jour pour les femmes (dosage pouvant aller jusqu’à 200µg dans certains cas).

  • Acetyl L-Carnitine : La L-Carnitine et l’ALCAR sont deux composés apparentés utilisés à diverses fins, notamment pour améliorer les performances physiques et améliorer la cognition et la dépression. La L-Carnitine est souvent utilisée pour la perte de graisse, mais les preuves ne soutiennent pas cette indication. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 1 à 5gr/jour.

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Oméga-3 : L’huile de poisson est une source d’acides gras oméga-3. Il réduit les triglycérides, mais ne semble pas affecter le taux d’événements cardiovasculaires. Il semble notamment réduire les symptômes de la dépression et améliorer certaines conditions inflammatoires douloureuses. Plus l’EPA et le DHA sont apportés par le régime (en consommant beaucoup de nourriture riche en oméga-3), moins la supplémentation est nécessaire. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 1000mg/jour, mais peuvent tripler dans certains cas. Il peut être avantageux de garder le produit au frais et à l’abri de la lumière.

  • Glycine : La glycine est un acide aminé et un neurotransmetteur. Il peut jouer un rôle à la fois stimulant et dépressif dans le cerveau. La supplémentation peut améliorer la qualité du sommeil et à un effet sur l’hormone de croissance (donc une perte de poids), favorise la synthèse du collagène (donc une aide pour les articulations et pour les rides), augmente la formation de créatine (donc prise de force) et peut aider à améliorer la sensibilité à l’insuline. La glycine, selon certaines recherches permet à nos hormones de croissance d’être suffisamment élevées pour permettre la cicatrisation, la croissance et la longévité tout en les empêchant d’être trop élevées et de favoriser le cancer et la dégénérescence. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 0,8gr/kg/jour.

  • Collagène : Le collagène de type II (CII) est un peptide et un composant du cartilage articulaire. Son ingestion orale semble réduire l'inflammation dans les cas d’arthrose et de rhumatismes et à des avantages pour la santé des articulations. Le collagène hydrolysé est pris à des doses d’environ 10 g par jour (pendant un repas) pour la santé de la peau et certains avantages pour les articulations. Le collagène non dénaturé est pris à une dose plus faible d’environ 40 mg une fois par jour pour le traitement de l’arthrose et de la polyarthrite rhumatoïde (à jeun avant le petit déjeuner).



Les compléments alimentaires pour la digestion:

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Probiotiques : Les probiotiques sont des micro-organismes utiles qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles, de renforcer le système immunitaire, d’aider à la digestion des aliments, atténuer les symptômes de l’intestin irritable, prévenir et traiter la diarrhée, etc. Étant donné la variété des probiotiques et des dosages utilisés au cours des études cliniques, il est impossible pour l’instant de suggérer une posologie. Cela varie au cas par cas.



Les compléments alimentaires pour le sommeil :

  • Mélatonine : La mélatonine est une hormone très sensible à la luminosité et sécrétée dans le cerveau qui régule le sommeil. L’ingestion orale de mélatonine peut être utilisée comme somnifère. Ce n’est pas addictif. Les dosages recommandés habituels sont de 3 à 5mg/jour.

  • Valérianne : La Valérianne est une herbe/tisane est couramment utilisée pour ses effets sédatifs et réducteurs d’anxiété. Les dosages recommandés habituels sont de 400 à 900mg au coucher.

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Magnésium : Le magnésium est un minéral alimentaire essentiel et le deuxième électrolyte le plus répandu dans le corps humain. Les carences en magnésium sont courantes dans les pays développés. Une carence augmente la pression artérielle, réduit la tolérance au glucose et provoque une excitation neurale. Le maintien d’un bon niveau est également associé à un effet protecteur contre la dépression et le TDAH. Les dosages recommandés habituels de bisglycinate (ou citrate) de magnésium sont d’environ 140 à 400mg/jour idéalement le soir ou après l’entraînement (attention: la prise de magnésium peut avoir des effets laxatifs sur certaines personnes).

  • Glycine : La glycine est un acide aminé et un neurotransmetteur. Il peut jouer un rôle à la fois stimulant et dépressif dans le cerveau. La supplémentation peut améliorer la qualité du sommeil et à un effet sur l’hormone de croissance (donc une perte de poids), favorise la synthèse du collagène (donc une aide pour les articulations et pour les rides), augmente la formation de créatine (donc prise de force) et peut aider à améliorer la sensibilité à l’insuline. La glycine, selon certaines recherches permet à nos hormones de croissance d’être suffisamment élevées pour permettre la cicatrisation, la croissance et la longévité tout en les empêchant d’être trop élevées et de favoriser le cancer et la dégénérescence. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 0,8gr/kg/jour.



Les compléments alimentaires pour le stress et l’anxiété :

  • Vitamine B12 : La cobalamine (vitamine B 12) est une vitamine essentielle soluble dans l’eau connue pour jouer un rôle essentiel à la croissance, à la division cellulaire, au fonctionnement adéquat de toutes les cellules du corps et à l’équilibre du système nerveux. Il est recommandé aux végétariens ne consommant aucun aliment d’origine animale ou enrichie en vitamine B12 de prendre des suppléments. Les apports varient en fonction des besoins/carences.

  • Vitamine D3 : La vitamine D est une vitamine essentielle liposoluble (qui se mélange avec les graisses) que notre peau synthétise lorsqu’elle est exposée au soleil. Cela nous profite à bien des égards, au niveau de la santé des os et des dents (grâce à l’augmentation de l’utilisation du calcium et du magnésium), de l’augmentation de la testostérone et des performances, de la diminution de la masse grasse et une amélioration de l’humeur. Les dosages varient habituellement de 400 à 5000UI/jour selon vos besoins et votre exposition au soleil.

  • Vitamine C : La vitamine C est une vitamine essentielle aux propriétés antioxydantes. Il est fréquemment complété pour conjurer le rhume (bien que son efficacité soit encore discutable selon certains spécialistes), pour augmenter l’absorption du fer, aider le corps à fabriquer du collagène et pour d’autres problématiques comme la goutte, les maladies cardiovasculaires, le cancer, etc.Les dosages varient habituellement entre 1000 à 2000mg/jour selon son âge.

  • Ashwaganda : Ashwagandha a été appelé le roi des herbes ayurvédiques. Des recherches limitées suggèrent que cela fonctionne bien pour réduire le stress et l’anxiété. Il peut également améliorer modestement les performances de force, améliorer le métabolisme du glucose et augmenter les niveaux de testostérone, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer. Les dosages recommandés habituels sont de 500mg à 2gr/jour.

  • Mélisse : La Mélisse est une herbe/thé traditionnellement connue pour induire le calme et améliorer la cognition. Il semble efficace pour induire le calme et réduire l’anxiété, mais les propriétés d’amélioration cognitive sont variables (semblent bénéfiques si elles sont stressées, mais sinon elles ne sont que sédatives). Les dosages recommandés habituels sont de 300 à 600mg/jour.

  • Magnésium : Le magnésium est un minéral alimentaire essentiel et le deuxième électrolyte le plus répandu dans le corps humain. Les carences en magnésium sont courantes dans les pays développés. Une carence augmente la pression artérielle, réduit la tolérance au glucose et provoque une excitation neurale. Le maintien d’un bon niveau est également associé à un effet protecteur contre la dépression et le TDAH. Les dosages recommandés habituels de Bisglycinate (ou citrate) de magnésium sont d’environ 140 à 400mg/jour idéalement le soir ou après l’entraînement (attention: la prise de magnésium peut avoir des effets laxatifs sur certaines personnes).

  • Oméga-3 : L’huile de poisson est une source d’acides gras oméga-3. Il réduit les triglycérides, mais ne semble pas affecter le taux d’événements cardiovasculaires. Il semble notamment réduire les symptômes de la dépression et améliorer certaines conditions inflammatoires douloureuses. Plus l’EPA et le DHA sont apportés par le régime (en consommant beaucoup de nourriture riche en oméga-3), moins la supplémentation est nécessaire. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 1000mg/jour, mais peuvent tripler dans certains cas. Il peut être avantageux de garder le produit au frais et à l’abri de la lumière.

  • Glycine : La glycine est un acide aminé et un neurotransmetteur. Il peut jouer un rôle à la fois stimulant et dépressif dans le cerveau. La supplémentation peut améliorer la qualité du sommeil et à un effet sur l’hormone de croissance (donc une perte de poids), favorise la synthèse du collagène (donc une aide pour les articulations et pour les rides), augmente la formation de créatine (donc prise de force) et peut aider à améliorer la sensibilité à l’insuline. La glycine, selon certaines recherches permet à nos hormones de croissance d’être suffisamment élevées pour permettre la cicatrisation, la croissance et la longévité tout en les empêchant d’être trop élevées et de favoriser le cancer et la dégénérescence. Les dosages recommandés habituels sont d’environ 0,8gr/kg/jour.


Conclusion:

Sachez que je n’ai aucun conflit d’intérêts. Je ne vends aucun supplément et ne suis commandité par aucune marque.


Beaucoup de suppléments à la mode ont été écartés par le manque d’études scientifiques et par l’éventuelle dangerosité des produits si mal utilisés. Les suppléments ne sont qu’une aide et ne représentent en aucun cas toute la solution à votre problème. Cependant, cela peut donner un coup de pouce par moment s’ils sont bien utilisés, de qualité et utiliser avec une synergie de bonnes habitudes. Ne mettez pas tout votre argent là-dedans et faites attention à ne pas faire n’importe et méfiez-vous de toutes pilules miracles qu’on pourrait vous vendre. Gardez un esprit scientifique et logique.



Sources :

308 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout